Le programme [French]

Ce projet se propose de rendre compte des relations entre coercition et travail sur la longue durée, du XVe siècle jusqu’à nos jours, sur des espaces multiples et hiérarchisés en Afrique, en Asie et en Europe. Nous avançons des analyses novatrices de la tension entre travail libre et travail forcé et qui relient recherche, formation et dialogue avec les institutions nationales et internationales en charge de ces problématiques. Notre projet instaure un dialogue intense entre les spécialistes de ces régions, historiens, anthropologues, juristes, économistes, sociologues, démographes et membres des organisations internationales et des ONG en vue d’avancer une compréhension de ce phénomène et de suggérer des politiques appropriées.

http://www.hesam.eu/blog/2014/09/09/resultats-des-contrats-et-bourses-du-next-travail-libre-travail-force/

Descriptif du projet :

La première hypothèse qui fédère notre groupe est que les définitions et les pratiques des formes du travail dit « libre » et du travail dit « forcé » prennent appui les unes sur les autres dans le temps et l’espace. Les dynamiques du travail en Afrique ne peuvent pas se comprendre hors de leurs interactions avec les mondes de l’Océan Indien, d’Asie et d’Europe. C’est là une nouveauté radicale par rapport aux approches dominantes en histoire, droit, anthropologie, économie et sociologie du travail, où le dialogue fait souvent défaut entre les spécialistes de l’Europe et du salariat, de même qu’entre les spécialistes du travail forcé et du travail non-capitaliste dans des aires non-européennes en particulier.

En même temps, et c’est là la deuxième hypothèse à l’origine de notre démarche, nous tenons compte à la fois des approches des économies-mondes (Braudel, Wallerstein) et des spécificités de chaque aire culturelle. Nous considérons que les dimensions locales, les valeurs et significations des aires ne s’estompent pas nécessairement dans une dimension globale. Plutôt que de tracer l’histoire à rebours de la globalisation, nous mettrons en évidence les interactions complexes entre plusieurs échelles, non seulement dans le passé, mais aussi de nos jours.

Axes de recherche :

Définitions : La limite incertaine entre travail « libre » et travail « forcé » entre savoirs locaux et circulations globales.

  • Traite, migrations et mobilité du travail.
  • Travail, capital et genre.
  • Origines et formes de la contrainte : dette, guerre, marchés.
  • Institutions, résistance et « prise de parole ».

Membres et partenaires associés au projet :

  • UMR 8171 Institut des Mondes Africains (IMAF, ex Cemaf et ex CEAF), Université
  • Paris 1, EPHE, IRD, Université de Aix/Marseille, EHESS, CNRS)
  • Institut de recherches juridiques de la Sorbonne (IRJS), en particulier :  département de droit social ; Département des relations privées internationales (DERPI).
  • UMR 8558, Centre de recherches historiques (CRH), EHESS, CNRS
  • UMR 8564, Centre d’études sur l’Inde et l’Asie du Sud-Est (CeIAS), EHESS, CNRS
  • UMR 8533, Institutions et dynamiques historiques de l’économie (IDHE). Paris 1,
  • Paris 8, Paris 10, ENS-Cachan, CNRS
  • UMR 8545, Paris-Jourdan Sciences Économiques.
  • UMR IHMC n° 8066, CNRS, Paris 1, ENS
  • UMR 8083, Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen (Cercec), EHESS, CNRS
  • UMR 8173, Centre Chine, Corée, Japon. EHESS, CNRS, UPD Paris 7.
  • Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine (Cemcec).
  • UMR 8131, Centre G. Simmel. EHESS, CNRS
  • UMR 201 IEDES. Paris 1, IRD
  • INED Unité 11 Histoire et populations ; Unité 8 Migrations internationales et minorités ; Unité 12.
  • ILO Delhi
  • Sampark (ONG, Women and poverty, India)
  • CLRA (Center for labour research and action in India) –protection des immigrants et travailleurs temporaires-
  • OIT, Genève
  • Chaire « Etat social et mondialisation : analyse juridique des solidarités », Collège de France (Titulaire de la Chaire : Professeur Alain Supiot)

http://www.hesam.eu/blog/2014/09/09/resultats-des-contrats-et-bourses-du-next-travail-libre-travail-force/